There are no translations available.

Comparaison des protocoles domotiques

 

White paper

 

Le profane ne perçoit sans doute pas les différences essentielles entre les protocoles radio qui forment de facto des écosystèmes domotiques.

L'objectif de cet article est de donner un éclairage, une vision synthétique d'une situation,  qui permettra au futur utilisateur de le guider dans ses choix.

Dans une comparaison, il est classique de donner une note finale qui synthétise des résultats. Nous pensons que c'est à vous de vous faire une conviction en fonction de vos propres critères. Souhaitez vous un système 1) Performant, 2) Economique ou 3) Simple à mettre en oeuvre ? Il faudra choisir. La représentation graphique ci dessous donne notre réponse à ces questions pour chacun des principaux protocoles gérés par ZIBASE.

Néanmoins, sachez que l'approche multiprotocole intrinsèque à toute ZiBASE  vous permet de "se connecter à tout" et de faire cohabiter et coopérer ces protocoles, sans nécessité de faire un choix initial très structurant pour la suite :

- Il est par exemple commun de partir sur une technologie coûteuse puis de s'apercevoir tardivement que le surcoût est à multiplier par le nombre de périphériques à acquérir, il est alors toujours possible de "basculer" sur des périphériques économiques sur d'autres protocoles.

- Ou inversement de vouloir cibler une technologie haut de gamme sur quelques fonctions critiques alors que son installation domotique s'est initialement construite à l'économie.


Protocoles Grand Public

DIY comme Do It Yourself

X10  : 433Mhz. Le X10 est un vieux protocole initialement sur CPL qui a évolué vers la transmission par radiofréquences 433 Mhz. Il est sous sa forme la plus simple peu sécurisé : les trames radio seront les mêmes pour tous les périphériques, que cela soit chez vous... ou chez votre voisin. Le X10 ne comporte plus d'avantages concurrentiels aujourd'hui, notamment face à Chacon, et on ne peut pas conseiller ce protocole.

CHACON : 433Mhz. Le protocole CHACON, avec sa variante cosmétique DIO, procure à chacun des périphériques émetteurs un ID unique d'une sécurité bien supérieure au X10 pour un prix inférieur. D'un bon rapport qualité/prix, il  offre des périphériques de choix pour construire une domotique simple à installer à un prix sans équivalent.

PS: Il existe une variante du protocole Chacon appelé V1 ou Domia utilisé sur quelques détecteurs qui nous semblent de qualité moindre.

BLY : 433Mhz. Vendu en grande surface de bricolage, il offre une large palette de périphériques domotiques. Les trames disposent d'un rolling code anti-copie. Nos essais de portée ont été décevants mais peut-être est-ce insuffisant pour tirer une conclusion valable.

OREGON : 433Mhz. Très populaire, Scientific Oregon offre une large palette de sondes sans fil thermomètres/hygromètres pour intérieur ou extérieur et autres capteurs météo connectés dans leur écosystème à une base généralement munie d'un bel écran LCD. Assez économiques, les sondes Oregon sont remarquablement esthétiques. Très fiables quand elles sont utilisées en intérieur, elles nous semblent mal vieillir disposées à l'extérieur (contraintes extrêmes  UV, température, hygrométrie ayant des conséquences y compris sur les caractéristiques radioélectriques). Sondes bavardes avec des piles qui durent étonnamment longtemps au regard d'autres protocoles...


Protocoles haut de gamme

Une approche "verticale" fermée,  de la prise électrique 220V au système clé en main.

Promus par des acteurs bien en place et en prise avec les besoins des clients finaux, leur offre est bien structurée et complète : Systèmes homogènes et de qualité. Le client final est cependant rendu délibérément captif par des systèmes délibérément incompatibles et fermés.

VISONIC : 433Mhz/868Mhz. Visonic est une marque réputée pour ses systèmes d'alarmes professionnelles et une palette très étoffée de détecteurs. Larges ID sur les détecteurs et rolling-code anti-copie sur les télécommandes. Très bonne qualité mais matériel assez coûteux.
PS: Atlantic/Focus/MeianTech  propose des périphériques 433Mhz compatibles avec VISONIC,  en version grand public.

RFY : 433Mhz. A été utilisé sur la quasi-totalité des volets par le leader du marché dans le domaine jusqu'à un temps récent. Les trames disposent d'un rolling code anti-copie. Périphériques toujours de très bonne qualité mais assez coûteux.

XDD : 868Mhz. Protocole remarquablement sophistiqué et polyvalent (alarme, pilotage domotique), incontournable sur la commande du fil pilote des radiateurs électriques. Certains détecteurs d'alarme ont la faculté d'émettre en simultané 433 et 868Mhz. Périphériques toujours de très bonne qualité mais assez coûteux.


Protocoles de rupture technologique

Les sociétés offrant des protocoles de rupture technologique abordent le marché avec une approche ouverte en fournissant seulement un "middleware" hardware et software, qui peut être embarqué par tout constructeur dans ses produits. Ces derniers sont interopérables avec ceux d'autres marques.

L'objectif de ces sociétés (ZWAVE/Sigma Design, ENOCEAN)  est d'arriver à des "standards de fait" : Ainsi l'utilisateur n'est plus captif d'un seul constructeur, c'est le constructeur qui l'est devenu avec des composants électroniques mono-sources! (ZigBee est un véritable standard avec des composants multi-sources mais ne perce pas).

L'usage de ces protocoles est polyvalent pour couvrir un maximum de domaines domotiques (alarme, pilotage domotique).


ZWAVE : 868Mhz.

Avantages :

- Grande richesse fonctionnelle.

- La topologie maillée du réseau sans fil. La contrainte de portée,  si critique pour un réseau sans fil, est donc levée car les périphériques peuvent relayer les informations qui ne leur sont pas destinées.

- Le report systématique de l'état ou de l'acquittement d'une commande par un périphérique. La connaissance de l'état d'un actionneur permet de ne pas être en "aveugle".

- Grande liberté de choix sur les périphériques.

Inconvénients :

- Complexité intrinsèque. Conseilleriez vous ZWAVE à votre voisin ?

- La concurrence fait déjà rage entre constructeurs de périphériques. Plutôt que de faire baisser les prix, les périphériques embarquent de plus en plus de séduisantes fonctions "Clochettes et grelots" qui...  ajoutent à la complexité. Trop de marketing et pas assez de considération pour des problèmes bien réels comme l'autonomie des capteurs/détecteurs.

- Le réseau se construit autour d'un "contrôleur primaire" unique et critique, difficilement interchangeable. Derrière la topologie maillée au niveau transmission, une belle topologie en étoile...

- Le ZWAVE semble être consommateur de piles. Problème général d'autonomie. Le ZWAVE s'améliore peut-être mais les piles de périphériques sont de plus en plus petites (marketing oblige) avec des moindres capacités...

NOTA: Zwave est un protocole de choix sur les actionneurs. Il l'est moins sur les détecteurs et capteurs.


ENOCEAN : 868Mhz.

Avantages :

- La rupture technologique portant sur la capacité à se soustraire à l'utilisation de piles pour les périphériques autonomes, le câblage électrique domestique peut être fortement simplifié tout en gagnant en fonctionnalités domotiques. (voir ici)

- La nature broadcastée des trames radio permet de réaliser de belles fonctions tout en préservant la simplicité.

- Approche "peer to peer"  (Pas de contrôleur primaire), tout périphérique peut parler avec tout autre périphérique. Pas de noeud critique.

- Domotise la maison sans l'informatiser. Compréhensible pour des électriciens et installateurs.

Inconvénients :

- Même si la portée d'Enocean est bonne par nature, la topologie classique en étoile nécessite une bonne antenne sur la BOX domotique. Le relayage est néanmoins possible.

- Encore un peu cher pour le marché Grand Public...

NOTA: Enocean a pour l'heure une offre commerciale moins large que ZWAVE sur les actionneurs. Par contre les détecteurs et capteurs ont cette caractéristique unique de ne pas avoir de piles, ce qui en fait un protocole qui devrait s'imposer à terme. Tôt ou tard.